Les Immoteurs – l'actualité immobilière en Belgique

post-header
Insolite

Cette ville fantôme belge pourrait-elle renaître ?

Doel est un village situé au Nord-Ouest d’Anvers, à deux pas de la frontière néerlandaise. Ce que ce village a de particulier ? Depuis 40 ans, il prend des airs de village fantôme. Aujourd’hui, sa population se résumerait à une grosse vingtaine d’habitants (22 en 2016) ! En cause ? Une extension du port d’Anvers qui condamnerait, à terme, la petite ville…

Mais voilà : un demi-siècle plus tard, l’extension du port d’Anvers n’est toujours pas d’actualité et ne semble pas prête de l’être ! La ville, entre-temps désertée par les habitants, est devenue un refuge pour les « artistes de rue » qui ont exercé leurs talents sur les façades des maisons. Touristes intrigués et autres artistes comptent donc parmi les dernières âmes à arpenter les rues de cette petite ville. La police, pour sa part, veille encore au grain en empêchant toute détérioration supplémentaire.

La ville fantôme de Doel
La ville fantôme de Doel

Toute la ville est-elle désertée ?

Non, car une poignée d’irréductibles fait encore et toujours de la résistance. On compte d’ailleurs encore l’un ou l’autre commerce. La ville vivote donc, en attendant des jours meilleurs… qui ne sauraient tarder ! Actuellement, Doel abrite environ une vingtaine d’habitants. Mais il se pourrait que sa population grandisse dans un futur proche !

Destin scellé ? Pas si vite !

A la fin des années 90, les autorités ont exproprié de nombreux habitants qui résidaient dans la zone située autour du port d’Anvers. Seule une petite poignée, on l’a vu, a fait de la résistance. Mais coup de théâtre en 2016 : le Conseil d’Etat invalide le projet d’extension du port ! Trois ans plus tard, le gouvernement flamand assume et déclare en effet que Doel continuera de vivre.

La ville fantôme de Doel
La ville fantôme de Doel

Quel avenir ?

Il reste évidemment la question du niveau d’attractivité d’un village considérée comme « fantôme », où le street-art s’est imposé et qui est voisin avec un port à l’activité permanente, 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 ! Une dernière note aux investisseurs : le gouvernement flamand est, à une maison près, propriétaire de toutes les habitations de Doel…

Previous post
Next post
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.